Comment savoir si votre emballage est compostable?

Alors que la demande des consommateurs en matière d’emballages durables est en hausse et que de plus en plus d’entreprises multinationales sont tenues de respecter et d’atteindre des objectifs de durabilité, la question qui se pose est la suivante : Comment savoir si vos emballages durables sont légitimes ? Quels éléments faut-il vérifier pour vous assurer que vous vous trouvez du bon côté des nouvelles réglementations environnementales ?

Nous pensons que les véritables solutions d’emballage durables ne devraient pas laisser subsister de déchets persistants dans la nature. C’est pourquoi les solutions d’emballage de TIPA sont certifiées compostables.

Que vous soyez une marque qui cherche à savoir quelles sont les véritables solutions d’emballage écologique, ou que vous soyez un consommateur final qui veut s’assurer que ses marques préférées utilisent des emballages durables avec une fin de vie exploitable, voici quelques grandes lignes pour vous guider : normes, laboratoires, tests et certifications.

Intéressons-nous donc à ce que cela signifie réellement.

1. Normes en matièred’emballage durable

Plusieurs organisations mondiales ont défini les normes et les exigences de certification des emballages compostables, notamment l’American Society for Testing and Materials (ASTM), l’Organisation internationale de normalisation (ISO), TUV AUSTRIA et l’Union européenne.

La norme dont on peut dire qu’elle est la plus internationale en termes de portée et de conformité à l’exigence de compostabilité, est EN 13432. Cette norme harmonisée de la Commission européenne, est liée à la directive européenne sur les emballages et les déchets d’emballages (94/62/CE) permettant de considérer les emballages comme valorisables. Elle définit à quelle vitesse et dans quelle mesure un plastique biodégradable doit se dégrader dans des conditions de compostage industriel.

 

Cette norme impose (entre autres) pour la désintégration après douze semaines, qu’au moins 90 % du produit soit converti en CO² et H²O et que le matériau restant puisse passer à travers une maille de 2 x 2 mm. Les producteurs de produits biodégradables utilisent cette norme et les systèmes de certification développés à partir de cette norme, pour montrer que leurs produits sont compostables. Les composteurs industriels exécutent leur processus en moins de temps que les 12 semaines décrites dans la norme.

L’American Society for Testing and Materials, pour l’étiquetage des spécifications des plastiques, a conçu la norme ASTM D6400 pour le compostage aérobie dans les installations municipales et industrielles.

L’Organisation internationale de normalisation a établi la norme ASTM 5338/ ISO 14855 pour définir une méthode d’essai qui permet de déterminer le degré et le taux de biodégradation aérobie des plastiques dans un environnement de compostage contrôlé, c’est-à-dire dans des conditions de laboratoire.

Les produits compostables TIPA®️ sont conformes à toutes ces normes (EN 13432, ASTM D6400 et AS 4736).

 

2. Laboratoires et tests

Seuls les laboratoires de test accrédités peuvent effectuer des tests pour tous les produits compostables, afin de leur accorder les certifications officielles de compostage domestique et industriel, par les agences mentionnées ci-dessus.

Les tests de produits biodégradables portent généralement sur les matériaux, intermédiaires et additifs compostables d’un produit, ainsi que sur ses caractéristiques et sa composition finales.

Quelles sont les exigences en matière de tests pour le compostage industriel?

  • Biodégradation: Un minimum de 90 %
    de biodégradation par rapport à un échantillon
    de contrôle est requis dans un délai maximum
    de 6 mois.
  • Désintégration: Un test de compostage pilote garantit que le matériau se désintègre physiquement dans un délai de 3 mois.
 
  • Caractérisation du matériau: Cela comporte des tests portant sur les métaux lourds et la détermination de la teneur en matières solides volatiles.
  • Écotoxicité: Le compost issu du test de désintégration est utilisé pour s’assurer que les composants n’ont pas d’effets négatifs sur la croissance des plantes.

Quelles sont les caractéristiques des exigences en matière de compostage domestique ?

Les consommateurs compostent activement leurs déchets de jardin à la maison, soit dans des bacs à compost, soit dans des tas de compost, ce qui supprime le besoin de collecte. La température dans un amas de compost de jardin est généralement plus basse et moins constante que dans un environnement de compostage industriel. Par conséquent, le compostage dans le jardin est un processus plus extrême et plus lent. Dans ces conditions, certains matériaux compostables ne présentent pas une biodégradation suffisante.

Les températures standard du compostage domestique ont tendance à osciller autour de 25 ± 5 ᵒC, avec une humidité cible d’environ 50 %. Dans des conditions normales de compostage domestique, l’emballage se désintègre en 6 mois, et se biodégrade complètement en un an.

 

3. Certifications en matière d’emballage compostable

Les organismes de certification ci-dessous, qui sont des agences établies dans le monde entier, adhèrent aux exigences de qualité les plus élevées en matière de certification des produits compostables. Ils s’engagent à fournir tous leurs services d’une manière éthique, socialement et écologiquement responsable

  • TUV AUSTRIA garantit que tous les emballages et produits portant leur label OK compost INDUSTRIAL, sont biodégradables dans une usine de compostage industriel. Cela s’applique à tous leurs composants, encres et additifs.
  • Le programme OK compost HOME comme mentionné précédemment, ne fait pas explicitement référence à une certaine norme, mais énumère toutes les exigences techniques auxquelles un produit doit répondre pour obtenir la certification. Défini en 2003, il a fait office de pionnier dans ce domaine et a servi de base à l’élaboration de plusieurs normes telles que celles des pays suivants : Australie : AS 5810 (2010), France : NF T 51800 (2015), Europe : prEN 17427 (2020).
  • Le groupe TÜV Rheinland et le DIN, l’institut allemand de normalisation, gèrent conjointement le DIN CERTCO et le European Bioplastics e. V. DIN CERTCO. Ils peuvent appliquer la marque de compostage internationalement reconnue (« Seedling ») ainsi que le compost OK.
  • BPI est le principal certificateur de produits et d’emballages compostables en Amérique du Nord. Ils fournissent des certifications techniquement et scientifiquement fiables pour les matériaux qui se biodégradent dans des environnements biologiquement actifs. Les normes de l’American Society for Testing and Materials (ASTM) confèrent au BPI une certification spécifique aux environnements commerciaux, c’est pourquoi la certification du BPI est strictement limitée à la compostabilité commerciale.
  • Le système de certification Cré Compostable est le seul système irlandais fournissant une évaluation indépendante par une tierce partie attestant que les produits compostables peuvent être mis dans les bacs de recyclage des déchets alimentaires (bacs bruns) et traités dans des usines de compostage industriel en Irlande.

Tous les films d’emballage et stratifiés compostables de TIPA® sont compostables à domicile et/ou en milieu industriel et détiennent ces certifications.

 

Que faut-il vérifier dans un emballage compostable?

Compostage industriel :

Compostage domestique:

Comme vous pouvez le constater, la certification d’un emballage compostable est un parcours du combattant qui exige constance, engagement et détermination. Cependant, en utilisant des emballages correctement certifiés, vous pouvez avoir confiance dans la réalisation de vos objectifs de durabilité.

Share this story

Related articles